Assemblée à Prague au mois de mars 2017

Plus de 200 responsables du Mouvement de l’Unification en Europe se sont rassemblés du 9 au 12 mars 2017 pour une assemblée à Prague sur le thème de la nécessité d’une nouvelle révolution morale dans la civilisation occidentale.

Plus de 200 responsables du Mouvement de l’Unification en Europe se sont rassemblés du 9 au 12 mars 2017 pour une assemblée à Prague sur le thème de la nécessité d’une nouvelle révolution morale dans la civilisation occidentale. La devise de cette réunion était : « L’Europe peut le faire ! » indiquant ainsi qu’une nouvelle coalition multinationale d’individus et d’organisations éprises de justice devrait devenir les agents du changement sociétal. Des représentants de plus de 30 nations (dont quatre de Belgique, huit de France, deux du Luxembourg et un de Monaco) ont échangé sur l’organisation de leurs projets et de leurs stratégies pour accomplir cet objectif ambitieux. Les participants ont promis d’œuvrer dans le but de « surmonter le déclin moral actuel et les conflits idéologiques de notre continent ».

Au cours de son discours d’ouverture, le directeur continental, Jack Corley, a déclaré : « En ce qui concerne l’Europe, 2017 est l’année d’un anniversaire significatif. Il y a 500 ans, dans la ville de Wittenberg, le moine augustinien Martin Luther a cloué ses 95 thèses à la porte de la cathédrale et a lancé un mouvement qui devait transformer le continent. » Le révérend Corley a insisté sur le fait qu’une nouvelle réforme ne devrait pas se contenter de simples slogans politiques ou de programmes socio-économiques. « Il s’agit au contraire d’une révolution qui part du cœur. Toute personne peut participer au changement du monde seulement si elle revient vers Dieu et découvre Son rêve pour nos vies. » Corley a cité Victor Hugo : « Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue », et il a insisté en déclarant « tous ceux qui sont rassemblés ici possèdent une telle idée remarquable ».

Karl-Christian Haussmann, un politicien du Parti chrétien-démocrate allemand et président de la Fédération pour la paix universelle (UPF) en Allemagne a ajouté : « Si Luther vivait aujourd’hui, 500 ans après avoir engagé la Réforme, il hocherait la tête, incrédule et attristé. » Ce point de vue a été partagé par le Dr Dieter Schmidt, président de la Fédération allemande des familles pour la paix, qui a déclaré : « de nombreuses églises sont en déclin, les familles sont en crise et le nationalisme égocentrique se répand à toute allure. Mammon est devenu le nouveau dieu de la jeunesse et les personnes âgées souffrent de solitude. Je suis profondément convaincu que Luther lancerait un appel aux Européens afin qu’ils s’éveillent et aspirent à une nouvelle réforme spirituelle, afin de guérir les familles et de guérir les nations européennes. »

« La solution à la crise de la famille que nous observons dans de nombreux pays est de proposer une nouvelle vision du mariage, de la famille et de la spiritualité. Tous nos projets visent à l’amélioration de la société », a expliqué Peter Zoehrer, dirigeant de la branche autrichienne du Mouvement. « Le rêve des personnes de conscience a toujours été de créer un monde d’interdépendance, de prospérité mutuelle et de valeurs universellement partagées. Ce qui a été également la promesse de toutes les grandes religions ». Heiner Handschin, président du chapitre suisse, a déclaré : « Nous appelons à une nouvelle réforme des valeurs chrétiennes fondamentales, basées sur la dignité humaine, l’amour vrai, le mariage et la famille.  C’est la clé à même de guérir nos sociétés brisées. »

Jean-François Moulinet, président de la branche française, a rappelé que : « Les fondateurs de la Fédération des familles pour la paix ont toujours insisté sur le mariage et la famille comme point central de l’expérience de l’amour divin et comme pierre d’angle d’une société saine. Ils enseignent aussi que les problèmes majeurs de notre époque ont leurs racines dans l’effondrement de l’idéal de la famille qui est lié au mauvais usage de l’amour. Si l’on parvient à rétablir l’idéal de la famille, alors la paix dans le monde sera certainement possible. »

Un universitaire unificationniste, conférencier aux États-Unis, le Dr Tyler Hendricks, a expliqué que le renouveau des familles aurait une influence sur les sociétés actuellement affligées de multiples maux d’ordre social. Il a présenté l’idéal d’une nation où des peuples de nombreux milieux culturels et sociaux participeraient à la guérison, à l’éducation et au développement de la bonté des êtres humains. Cette nation, dit-il, pourrait s’appeler « le Royaume des cieux ».

 

La Fédération des familles pour la paix mondiale encourage le travail de la Fédération pour la paix universelle (www.france.upf.org)  et de la Fédération des femmes pour la paix mondiale (www.femmespourlapaix.org) . Ces deux ONG sont dotées du statut consultatif auprès de l’ECOSOC (Conseil économique et social de l’ONU) et encouragent le dialogue interreligieux et interculturel partout dans le monde. Elles ont établi des conseils nationaux dans plus de 130 pays.

Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com